Peur de s’incarner

Un nouvel éclairage sur la vie in utéro. Angela me consulte car elle éprouve de la difficulté dans son couple. Effectivement, son mari est plutôt dominateur. Il est difficile de prendre sa place auprès de lui. Il voudrait qu’elle soit toujours avec lui quand il le désire. Il voudrait aussi qu’elle comble ses désirs. Malheureusement au détriment de ses propres envies et besoin à elle. 

Au cours de la séance, Angela m’avoue que son premmier mari était violent avec elle.

Je lui pose alors la question de la relation qu’elle entretenait avec ses parents.
Eux aussi étaient assez contrôlants et dominateurs.

in-utero.jpg

Angela a toujours dû lutter pour prendre sa place. Toujours la même impression de ne pas être vue et entendue.

Le soin permet à l’énergie de se diriger là ou la personne en a besoin.

Soudain, je perçois Angela au moment ou elle était un foetus…

J’entends des cris: « Non,non, pas la famille ».

Angela et moi sommes réellement surprises. On est en contact avec les peurs du foetus qui s’incarne. Bien que l’on choississe sa mission de vie, la peur peut s’installer. Les sensation sont différentes selon les plans de l’existence. Le plan terrestre est assez lourd et barbare pour les petites âmes.

Le soin se poursuit. L’énergie circule tout autour du foetus et ouvre le chakra du plexus. Celui qui permet de prendre sa place justement. Instantanémant Angela ressent cette ouverture.

Plus tard, elle m’avouera qu’elle n’était pas désirée. 

J’ai déjà constaté l’impact émotionnel de pensées négatives sur les bébés in utéro. Par loyauté, une petite âme se niera pour soulager ses parents. Angela, elle, était niée par son entourage.

Aujourd’hui, elle est en capacité de changer tout cela. 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *