Agression sexuelle et viol.

C’est un message rempli de compassion que j’adresse aux victimes d’agression sexuelle et viol.

 

Par ma pratique, je suis confrontée à vos blessures qui vous hantent bien souvent,

à ce mur de la honte dans lequel vous vous sentez incarcérée,

et à la difficulté de vous reconstruire, vous retrouver.

 

De nombreux processus psychologiques vous empêchent de parler voire même de réaliser cette blessure.

Car c’est irréalisable, aucun nom pour témoigner de cette horreur.

 

Car en aucun cas, vous n’êtes responsable. SACHEZ-LE.

Lisez-le autant de fois que nécesssaire.

 

Je voulais d’abord  féliciter votre courage et vous dire

qu’il y a des associations pour vous permettre de vous orienter vers les interlocuteurs:

psy, justice: link

Vous serez moins seules et par ailleurs vous comprendrez les mécanismes des pervers.

Car si l’agressé(e) n’ose pas parler c’est aussi

parce qu’elle est difficile d’évoquer les faits sans se sentir naîf(ve), parfois bête.

C’est le fait du pervers:

– abuser de votre confiance

– rendre une situation saine en quelquechose de malsain et dangereux.

– assoir son pouvoir, vous rendre objet de son désir.

 

Aujourd’hui, on connaît ses mécanismes.

Pourtant, seulement une victime sur 10 ose parler, une victime sur 10 est un homme.

 

Mon propos est de vous encourager à sortir de votre souffranceJE vous invite à lire le lien suivant, vous risquez de vous retrouver: Post-traumatisme: être confronté à la peur de mourir et de vivre

 

et à vous faire accompagner dans votre reconstruction.

Cet évènement peut parfois se révéler être comme une fissure qui va s’ouvrir de plus en plus,

comme une implosion, parfois tout arrive quand on s’y attend le moins.

 

Je voulais rappeler qu’il existe des techniques qui soulagent et permettent de vous reconstruire sereinement.

Mettre fin à la fatalité.

 

 

 

Partager:

2 Commentaires

  1. Annick
    5 mai 2012 / 23 h 50 min

    Bonjour,

    Heureusement qu’il existe des personnes qui font ce que vous faites.
    Ce blog pourra vous intéresser ainsi que ceux et celles qui prendront un instant pour le regarder, Merci.

    http://prixadodesarts.canalblog.com/

    • Céline Vlaminck
      14 mai 2012 / 10 h 30 min

      Bonjour annick,

      Effectivement il y a encore de trop de tabou concernant le non respect des femmes et des enfants. Je pense qu’en abordant ces sujets d’une manière naturelle, on peut changer les mentalités et les
      lois.

      Bonne journée et bon courage à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *